Au tour du sénateur Anglars de remettre en cause le train de nuit Rodez-Paris


Le train de nuit Rodez – Paris ne cesse d’être évoqué.au parlement
français, les députés et sénateurs de l’Aveyron dénonçant les « utilisateurs
lésés » et « les trop nombreuses annulations de dernière minute ces derniers
mois » et « des situations grotesques ». Au total, 54 suppressions de train
ont été dénombrées depuis juillet 2023.

Ainsi, à l’Assemblée nationale, les députés Alexandre et Mazars ont fait
entendre leur voix la semaine dernière devant le Ministre délégué aux
transports, Patrice Vergriete. Ces derniers ont alors promis « un retour à
la normale en vacances de Pâques » et ont indiqué que la situation actuelle
résultait « des blocages dus à la chute des feuilles » et de « difficultés
d’entretien des locomotives diesel ». Cela n’a pas manqué de susciter des
observations dans l’hémicycle.

Ce jeudi, au Sénat, Jean-Claude Anglars s’est adressé à la ministre Marie
Guévenoux : « Le retour hypothétique annoncé d’une fréquence quotidienne de
service à Rodez pour les vacances de Pâques n’est pas suffisant. Il y a
urgence. Des solutions opérationnelles immédiates existent, telles qu’un
itinéraire alternatif pour le train de nuit qui a déjà fait ses preuves.
Nous avons besoin d’un engagement opérationnel de la part de l’État », a
souligné le sénateur Les Républicains.

En réponse, le ministre a justifié cette fois qu’une partie des annulations
subies par la ligne étaient causées par des travaux de modernisation
effectués de nuit sur la ligne Orléans-Limoges – Toulouse. Elle a également
rappelé que les pannes avaient conduit l’État à financer la location d’une
locomotive supplémentaire à Brive pour renforcer les services à Rodez, Albi
et Aurillac. Tout en indiquant que le matériel actuel, les locomotives
diesel en particulier, étaient vieilles et que les services de l’État
travaillaient actuellement pour remplacer les anciens matériels.

Depuis, le sénateur Jean-Claude Anglars a demandé une réunion des
parlementaires de l’Aveyron avec le ministre des Transports Patrice
Vergriete, le maire de Rodez Christian Teyssèdre et toutes les parties
prenantes pour examiner des solutions. Et le plus rapidement possible.

Source ; EurodaysFr.com

Catégories :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *