De nouvelles dessertes pour les trains de nuit entre Paris et le sud de la France


À partir de ce dimanche 10 décembre, un nouveau train Intercités de nuit
vient renforcer la desserte ferroviaire d’Aurillac et du Cantal. Il y aura
désormais un aller-retour quotidien pendant les périodes de vacances de la
zone C, et un trajet les vendredis et dimanches soir dans chaque sens, en
dehors des périodes de vacances, explique la SNCF.

Les gares desservies sont Saint-Denis-Près-Martel (Lot), Bretenoux-Biars
(Lot), Laroquebrou (Cantal) et Aurillac. Ce nouveau train de nuit est
couplé avec celui pour Rodez, en Aveyron, qui partira désormais de Paris à
19h40, pour une arrivée à Aurillac à 8h20.
À partir de ce dimanche 10 décembre, l’itinéraire du train Intercités de
nuit baptisé « Le Pyrénéen » entre Paris-Austerlitz et Cerbère
(Pyrénées-Orientales) évolue. Ce dernier, va désormais s’arrêter dans de
nouvelles villes sur la façade méditerranéenne : Nîmes Centre, Montpellier
Saint-Roch, Sète, Agde et Béziers. Le train de nuit reprend ensuite ses
arrêts habituels à partir de Narbonne jusqu’à Cerbère, avec la même
fréquence qu’aujourd’hui.

La branche du Pyrénéen desservant Lourdes et Hendaye évolue également : le
train Intercités de nuit desservira désormais Dax, Bayonne, Orthez, Pau,
Lourdes et Tarbes, et cela de manière quotidienne.

La SNCF précise que les gares de Saint-Gaudens, Carcassonne, Castelnaudary,
Lézignan, Saint-Jean-de-Luz/Ciboure, Biarritz et Hendaye seront désormais
desservies par correspondance TER. Ces dernières ont été établies en
concertation avec les régions concernées, autorités organisatrices des
trains régionaux, et continueront à être optimisées en 2025.

Concernant la desserte du Sud-Ouest, la secrétaire d’État chargée de
l’Écologie, a annoncé le 25 octobre face au Sénat le retour d’une ligne de
train de nuit desservant le territoire par l’axe Atlantique, un train plus
connu sous le nom de « Palombe bleue ». Bérangère Couillard a promis des
passages quotidiens par Dax, Pau et Orthez à partir de 2024.

Catégories :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *